Le statut juridique des minorités non-musulmanes en Irak : Heurs et malheurs du pluralisme juridique

Les minorités religieuses au Moyen-Orient connaissent des jours difficiles. La montée de l’extrémisme religieux, l’insécurité et l’instabilité politique mettent ces groupes fragiles en péril. La situation en Irak, pays de la région où le paysage ethno-confessionnel est le plus diversifié, est particulièrement préoccupante. Les conditions de ces minorités ne cessent de se détériorer depuis l’invasion américaine du pays en 2003. Un exode massif est désormais engagé.

La présente contribution propose d’examiner l’ensemble des règles régissant les non-musulmanes irakiens, aussi bien individuellement que collectivement. À travers une analyse critique l’auteur met l’accent sur les incohérences et l’archaïsme caractérisant le pluralisme juridique à base confessionnelle en vigueur dans l’ordre juridique interne. Une réforme d’ensemble s’impose afin de moderniser les mécanismes de gestion de l’internormativité et mettre fin aux discriminations fondées sur la religion.

Ce contenu a été mis à jour le 9 octobre 2016 à 21 h 59 min.